Get Adobe Flash player

Skyview

Présentation du projet:

 

Ce projet de minif a pour but d’effectuer une éjection de la coiffe lorsque la fusée atteint son apogée. La coiffe sera reliée au corps de la fusée par un fil.

Pour cela, nous allons devoir faire en sorte que la coiffe soit éjectée pile au bon moment, ainsi que le parachute. Pour coordonner cela nous avons choisi d’utiliser des séquenceurs électroniques, activant des ventouses électriques permettant de libérer l’un et l’autre dans un ordre précis.

Le but de cette minifusée serait de servir de base à un projet Fusex qui serait mené l’année prochaine, en embarquant des expériences dans la coiffe, et peut-être, pourquoi pas, la séparer totalement du corps, en lui intégrant un parachute.

 

Structure:

 

Concernant la structure, nous avons fait le choix d’un fuselage en PVC, qui est à la fois léger et suffisamment résistant, avec à l’intérieur des longerons en aluminium servant à le renforcer. Les différents compartiments seront séparés par des bagues, fixées aux longerons, et seront au nombre de trois : le compartiment électronique, le compartiment parachute, et le compartiment propulsion. Les bagues, ainsi que la plaque de poussée, seront constitués de bois, alors que la coiffe sera en mousse injectée sous pression dans un moule préalablement fabriqué.

 

Modélisation numérique de la minifusée sous Catia

 

 

Électronique:

 

La partie électronique se compose d’un circuit à base de NE555 (un composant intégré qui contient, entre autre, des AOs). Avec ce circuit on obtient le chronogramme suivant :

 

De plus, les différents temps des sorties A, B et C sont réglables simplement avec un condensateur et une résistance. Le déclenchement se fait avec un jack (partie métallique au bout des écouteurs), qui s’enlève au décollage de la minifusée.

 

Parachute:

 

Le parachute sera cruciforme et fabriqué en toile de spi. Les suspentes seront en cordelettes d’escalade. Elles se rejoindront sur un émerillon.

 

 

               

 

C’Space 2013

Lors de la campagne de lancement nous avons eu de nombreux problèmes. Au niveau de la structure, les bagues en bois n’ont pas supportées les montages et démontages successifs. Nous avons du en refaire sur place avec deux couches de plexiglas séparées par des profilés en U d’aluminium pour donner de l’épaisseur. L’accroche de la ventouse magnétique et de sa pastille nous a posé problème car elle était soit trop rigide (et la ventouse ne se mettait pas bien en position donc n’adhérait pas) ou trop lâche (ouverture spontanée de la porte parachute). Au niveau électronique, plusieurs composants électronique (dont le régulateur) ont lâché (certains composants de rechange nous ont été fourni par d’autres clubs). Le connecteur jack servant au déclenchement du système électronique a lui aussi été changé de nombreuse fois avant d’être remplacé par un connecteur deux voies avec un cavalier attaché à la rampe.

La fusée a finalement été qualifiée le mercredi soir et lancée le jeudi matin. _MG_6234

_MG_6227

 

Le parachute de n’est malheureusement pas ouvert et Skyview a effectué un vol balistique. Malgré cela nous avons reçu le prix Planète Sciences dans la catégorie minifusées pour le travail accompli sur toute l’année et en particulier pendant la semaine du C’Space.

_MG_6247